Joinville Logo HD.jpg


Harmonie municipale

Un beau projet pour les années 2020/2021, reporté en 2022, cause pandémie :  l’Ecole de Musique sera associée à un projet sur la musique électronique avec le Conservatoire National de Région de Rueil Malmaison et l’équipe de Jean-Michel Jarre, avec création d’un concerto pour saxophone qui sera interprété par Daniel Carlier.

1927 deplacement deauville
concert harmonie revue de presse

Historique : 
L’évolution de l’industrie et plus précisément dans notre région des fonderies, est étroitement associée à l’histoire générale des Harmonies Fanfares, Orphéons et de leurs Ecoles de Musique.
Chaque entreprise et chaque commune,  possédaient alors leurs propres formations Musicales, véritables bannières publicitaires que l’on choyait particulièrement, pour qu’elles puissent se maintenir à un haut niveau de qualité.
Joinville n’échappera pas à la règle, puisqu’à la création de son harmonie en 1890 (fusion entre la Fanfare de Joinville et de la Musique des Fonderies de Bussy), cette dernière sera dotée d’un outil  d’enseignement digne de ce nom.
Financée et soutenue en grande partie par les Maitres de forge, et les premiers magistrats successifs de la ville, parmi lesquels : Emile Humblot,  la double entité Musicale fonctionnera en autarcie jusqu’à la fin des années 1950 :  les meilleurs musiciens formant les plus jeunes (photo du haut - 1927 à Deauville).
L’harmonie de Joinville et son école, malgré leur excellence reconnue lors de nombreux concours, subiront au fil du temps, plusieurs crises majeures liées principalement aux deux grandes guerres, puis une mise en sommeil dans les années 60, pour désaffections de musiciens dues à des différents avec le directeur de l’époque.
Cette dernière sera de courte durée, puisque la volonté de plusieurs musiciens, dont entre autres, Azur Franco, Jacques et Pierre Donot, Marcel Heizert, va permettre une renaissance bénéfique et un retour progressif à la normale.
Cependant, c’est sous la présidence du Maire Jacques Lemoine et de ses 2 adjoints, Jacques Toussaint et Jacques Donot, que l’Ecole de Musique va se professionnaliser avec l’arrivée en 1978 du clarinettiste Thierry Poix, suivie en 1980 par la nomination Daniel Carlier comme Directeur et professeur de Saxophone et Flûte. Ces deux musiciens pédagogues issus tous deux de l’une des plus grande Formation Musicale militaire Française : «la Musique Principale des Troupes de Marine», vont donner une impulsion significative à l’Ecole de Musique par une approche pédagogique différente.
La restructuration nécessaire de l’équipe enseignante, avec  l’arrivée de jean-Luc Pierron en charge du secrétariat de l’enseignement des gros cuivres et de la Batterie-Fanfare, va parfaire ce dispositif, qui pendant plusieurs années, verra plus de 130 élèves fréquenter chaque année les couloirs de l’Ecole Billon.
Avec le Départ de Thierry Poix en 1992, pour des responsabilités à l’Ecole de Musique de Saint-Dizier, c’est au tour de Véronique Bonnevaux de reprendre les rennes de la classe de clarinette et d’une partie des  cours de solfège.
L’Harmonie, rappelons le, est à l’époque, toujours l’association de Tutelle de l’Ecole de Musique. 
En 2002 l’Ecole de Musique deviendra officiellement Ecole Municipale
En 2004 le Maire de l’époque, Daniel Jacome, lui donnera le nom de : « Ecole de Musique François Devienne »,  en hommage au célèbre compositeur Joinvillois du 18ème siècle. 
Actuellement, L’Ecole de Musique de Joinville accueille environ 80 élèves chaque année et fonctionne avec plusieurs professeurs poly-instrumentistes et un panel très élargi d’activités ce qui lui confère une originalité et une singularité dans son fonctionnement.
Plusieurs initiatives innovantes comme :

  • l’ensemble de clarinettes (direction Véronique Bonnevaux)
  • Le Quatuor de saxophones des élèves (Mathis Pelé/François Pettelat/Pascale Guigues/Yves Jeanjean) (Direction Daniel Carlier)
  • L’ensemble de percussions (direction : Didier Berteaux).

Les divers Ateliers sur les Musiques actuelles, la collaboration avec le Château du Grand Jardin, Arts vivants 52 , les concerts de poche etc…, les interventions en  milieu scolaire ou auprès des personnes agées, viennent  parfaire ce dispositifn qui sans nul doute, contribue à l’Aura culturelle de Joinville et des environs, prônée par Le Maire actuel Bertrand Ollivier et sa 1ère Adjointe Sandrine Jean dit Pannel.

Depuis 40 années, l’Ecole de Musique de Joinville, l’harmonie et toutes les équipes pédagogiques successives, peuvent également s’enorgueillir de la réussite Musicale de plusieurs de leurs élèves et musiciens :
- Géraldine Foubert : professeur de flûte au conservatoire de Vitry le François,
- Thierry Bonneaux : batteur et percussionniste, Directeur-Adjoint du conservatoire de Saint-Dizier,
- Jérome Doyen : professeur de percussions au conservatoire de Château Thierry, ancien tambour de la Musique de la Garde Républicaine, Big band de la Malmaison,
- Dominique Combres : professeur au conservatoire de Bar le Duc et à l’école de Musique de Montier en Der,
- Michel Radeley : tambour Major à la Musique de la Garde Républicaine,
- Vincent Labarre : trompette solo de la Musique de la Police Nationale, Big band de la Malmaison, The Amazing Keystone Big Band (Lyon),
- Thomas Bugnot : trompette soliste au Philharmonique d’Helsinki.

concert 13 juillet

Liste des Anciens Professeurs de l’Ecole de Musique

  • Marcel Heizert (Tambour)
  • Pierre Donot (Saxophone)
  • Géraldine Foubert (Ancienne élève) (Flûte)
  • Sophie George (Ancienne élève) (Piano Accordéon)
  • Christine Beurville  (Ancienne élève) (Jardin Musical)
  • Sabine François (Ancienne élève) (Jardin Musical)
  • Régis Foucard (Piano)
  • Mme Vivet (Piano)
  • Germaine Nikitine (Piano)
  • Luc Leblanc (Trombone)
  • Vincent Brucherri (Guitare)
  • Claude Schrobiltgen (Trompette)
  • Didier Médart (Trompette)
  • Arnaud Chiomento (Ancien élève) (Batterie)
  • Jean-Marc Zéman (Percussions BatterieTambour)
defile harmonie.JPG
concert petit bois
concert petit bois2