ville sans tabac.jpg

OPÉRATION VILLE LIBRE SANS TABAC – 2019 / 2023

 
Dans le cadre d’un appel à projets lancé, en 2019, par l’Agence Régionale de Santé Grand Est (ARS), Joinville a été choisie comme ville-pilote pour expérimenter l’opération « Ville Libre Sans Tabac ». Aux côtés de Thionville (Moselle, 268 000 ha), la ville a été rejointe en 2021 par Nancy (Meurthe-et-Moselle,105 000 ha) dans ce projet inédit.

Les objectifs de celui-ci, au-delà de l’expérimentation, sont :
-          De mettre en place des mesures pour contribuer à améliorer la santé et la qualité de vie des habitants par la réduction du tabagisme et à donner à la ville, engagée dans la démarche, une image de ville « où il fait bon vivre ».
-          De déployer le dispositif à l’échelle nationale dans le cadre d’un label.
 
VILLE LIBRE SANS TABAC, C’EST QUOI ?

Le projet Ville Libre Sans Tabac est porté par l’association Grand Est Sans Tabac (GEST, créée en 2017), coalition d’organisations de la société civile impliquées dans la lutte contre le tabagismedans la région Grand Est, et son partenaire, le Comité National Contre le Tabagisme (CNCT), avec le financement de l’ARS Grand Est. La Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives (MILDECA) a également soutenu le lancement de ce projet expérimental.

Celui-ci consiste en la mise en œuvre coordonnée à l’échelle d’une ville de l’ensemble des mesures démontrées comme efficaces pour lutter contre le tabagisme et améliorer ainsi la santé et la qualité de vie des habitants.

Ce n’est pas une ville sans fumeurs, même si l’objectif recherché est de contribuer à parvenir à une génération sans tabac d’ici 2030 et d’aider plus particulièrement les fumeurs de la ville à arrêter.

Déployé pour une première période de 3 ans, il consiste à la mise en place d’actions en direction de la population, telles que :
-          La promotion de l’arrêt du tabac,
-          La création et l’extension d’espaces sans tabac,
-          Des actions de sensibilisation et d’information,
-          Des contrôles du respect des interdits protecteurs, comme l’interdiction de ventes aux mineurs,
-          Des mesures relatives à la protection des politiques de santé publique en matière de lutte antitabac face à l'ingérence et aux intérêts commerciaux de l’industrie du tabac, ...
 
Les actions, par le biais d'un Programme Local de Lutte contre le Tabac (PLLT),sont ainsi structurées autour de 3 grands axes :
-  Axe 1 : prévenir l’entrée dans le tabagisme
-  Axe 2 : promouvoir et soutenir les fumeurs dans l’arrêt du tabac
-  Axe 3 : changer la norme pour améliorer le cadre de vie et de travail de l’ensemble des habitants
 
MAIRIE LIBRE SANS TABAC

Dès novembre 2020, à titre d’exemplarité, la mairie de Joinville s'est engagée dans le projet avec la mise en place de la mesure « Mairie Libre Sans Tabac », premier volet du dispositif Ville Libre Sans Tabac.

Mairie Libre Sans Tabac, c’est l’expérimentation de mesures en direction des agents de la collectivité et des visiteurs. Elles visent à les sensibiliser, les informer et à promouvoir l’arrêt du tabac auprès des fumeurs afin d’améliorer leur santé, et la qualité de vie et de bien-être au travail de l’ensemble des habitants. Il s’agit également pour la collectivité de montrer l’exemple aux habitants en éliminant toute exposition au tabagisme passif et en débanalisant la consommation de tabac.

De 2021 à 2023, la Mairie de Joinville déploiera progressivement un ensemble de mesures au sein de la ville. Des espaces sans tabac seront mis en place et les abords de la Mairie deviendront sans tabac également. Seront assurées également la diffusion de messages de prévention et une aide au sevrage des fumeurs, en lien avec les professionnels de santé.
 
QUELQUES CHIFFRES

D’après le bulletin de Santé Publique Grand Est [1] édité en janvier 2019 
·         La consommation de tabac en France demeure élevée en population générale et chez les jeunes.
-          26,9% de la population française, parmi les 18-75 ans, fument quotidiennement, avec 28,2% chez les hommes et 22,9% chez les femmes.
-          En 2017, 59% des jeunes de 17 ans en France ont déclaré avoir expérimenté le tabac. Plus d’un sur quatre est un fumeur quotidien (26,3% parmi les garçons et 23,8% chez les filles).
·         Cette consommation est encore plus élevée dans le Grand Est.
-          30,3 % des habitants du Grand Est, parmi les 18-75 ans, sont fumeurs quotidiens, ce qui en fait la 4ème région la plus touchée par le tabagisme.
-          La répartition par sexe de fumeurs quotidiens, pour la région, est de 33,1 % chez les hommes et 27,6 % chez les femmes.
·         Le tabac est la première cause de mortalité prématurée évitable en France et dans notre région.
·         Conséquence des consommations de tabac importantes, les taux de décès provoqués par le tabac sont plus élevés dans le Grand-Est qu’en moyenne en France.
·         Pourtant, les fumeurs voudraient majoritairement ne jamais avoir commencé de fumer et arrêter.
-          Un peu plus d’un fumeur quotidien sur deux (55,3 %) a envie d’arrêter de fumer et un sur quatre (25,1 %) a fait une tentative d’arrêt d’au moins une semaine au cours de l’année écoulée.
-          Les différentes mesures nationales de lutte contre le tabagisme, menées depuis ces dernières années, ont permis de faire baisser cette prévalence : en 2014, 32,4% des jeunes de 17 ans étaient fumeurs quotidiens, soit une baisse de 7 points. Ceci souligne l’efficacité des politiques publiques de prévention et incite à poursuivre les mesures de lutte contre le tabagisme.
·         En diminuant le tabagisme, on améliore la qualité de vie des habitants et de leur environnement. L'objectif ambitieux à atteindre est de faire passer d’ici 2028 la part des fumeurs en région Grand Est sous la barre des 20 % et de parvenir, d’ici 2030, à une génération sans tabac (soit moins de 5% de fumeurs parmi les jeunes atteignant l’âge de la majorité).
 
[1] Bulletin de Santé Publique France, Grand Est, tabac, janvier 2019 www.santepubliquefrance.fr/regions/grand-est/documents/bulletin-regional/2019/bulletin-de-sante-publique-tabac-dans-le-grand-est.-janvier-2019
 
D’après l'étude menée par l’Institut Audirep auprès de la population de Joinville, en octobre 2020 :
·       91% des habitants de Joinville, et 85% des fumeurs, soutiennent la transformation de la mairie en un lieu sans tabac.  
·       Plus de 80% des habitants de Joinville soutiennent la mise en œuvre d’un Programme Local de Lutte contre le Tabac.
·       85% des habitants de Joinvilleet 79% des fumeurs estiment que l’exposition au tabagisme passif peut être mortelle.
·       93% des répondants et 91% des fumeurs pensent qu’il est important de garantir le droit de respirer et de ne pas être exposé au tabagisme passif.
 
 VOUS FAIRE ACCOMPAGNER DANS L’ARRÊT DU TABAC :

·      Ressources
-          TABAC INFO SERVICE
-          MOIS SANS TABAC
 
·         Consultation chez des spécialistes :
-          Maison médicale (médecins, infirmiers(es), masseurs-kinésithérapeute, sage-femme) : 03 25 94 50 77
-          Dr CHAUVIN - MAUFFRE - OZCAN (chirurgien dentiste) : 03 25 94 07 72
-          Cabinet LABARRE - SANCHEZ - HUGUENIN (infirmiers (es)) : 03 25 04 19 91
-          Cabinet ETIENNE - BROYART MICHEL - JEAN (infirmiers (es)) : 03 25 94 08 22
-          BUGUET Claire infirmière : 03 25 05 08 55
-          Association Addiction France et Consultations Jeunes Consommateurs (CSAPA) : 03 25 56 25 90
-          PERRIN - YALCIN Masseurs-kinésithérapeutes : 06 70 56 60 51
-          Pharmacie TAILLET et LORRY : 03 25 94 12 81
-          Pharmacie LAMBERT PAQUET : 03 25 94 08 93
-          Pharmacie de la Vallée : 03 25 94 32 52
-          Pharmacie de la Marne : 03 25 94 14 36
 
Pour en savoir plus :
·         www.cnct.fr/ville-libre-sans-tabac/
 
Plus de renseignements :
Pour plus de renseignement, un service de la ville se tient à votre disposition.
Vous pouvez le joindre par mail à l’adresse secretariatdgs.joinville@laposte.net